Une actualité

Les coups de foudre de Balou, entre drame et espoir dans les Pyrénées

17-09-2014 - 10:57
Depuis la découverte du corps de Balou à Melles le 9 juin 2014, les experts ONCFS mènent l'enquête sur les circonstances et causes de sa mort.


Il est rapidement apparu que Balou n'a pas été abattu par balle, l'absence de trace lors de l'examen clinique et des radios en atteste.

L'hypothèse de la chute mortelle, d'abord privilégiée, a également été écartée lors de l'autopsie : son squelette ne présente aucune fracture ni brisure typique d'une chute violente ayant entraîné la mort (contrairement au squelette de Palouma en 2006 par exemple).

Restait alors le poison, mais les analyses toxicologiques pratiquées depuis écartent également cette hypothèse.

Tandis que le mystère s'épaississait dans les labos, les relevés de terrain intriguaient les techniciens : le collier que portait encore Balou depuis son lâcher en 2006 a été retrouvé ouvert, bien au-dessus du corps. Il ne s'est donc pas ouvert durant la chute.
Le fabricant des colliers est formel : seule une impulsion électrique est susceptible de provoquer son ouverture.

Apparaît alors l'hypothèse improbable et pourtant crédible en réunissant tous les éléments : Balou aurait été foudroyé.
Il serait mort sur le coup, la décharge électrique aurait provoqué l'ouverture du collier, puis Balou aurait roulé jusqu'au replat où il a été découvert.
Cela expliquerait également qu'il n'ait été que peu consommé par les vautours, il est en effet connu qu'ils attendent parfois plusieurs jours avant de s'attaquer à des bêtes foudroyées ...

Bien que les services de Météo France n'aient pu confirmer d'épisode orageux dans ce secteur à cette période, il semble donc bien que Balou ait été foudroyé à Melles entre le 4 et le 6 juin 2014.

Mais avant ça, Balou avait eu un autre coup de foudre ... pour l'ourse Caramelles.
Des relevés de terrain montrent qu'ils ont passé quelques jours ensemble au printemps 2013, et les analyses génétiques confirmeront si les oursons nés cette année sont bien les siens.

Ainsi, sans assurer l'avenir de la population d'ours dans les Pyrénées pour lequel des lâchers restent urgents, Balou y a peut être quand même contribué ...

Caramelles & ses oursons 2014

Ensemble, sauvons l'ours dans les Pyrénées. Adhérez et/ou faites un don à Pays de l'Ours - Adet