Une actualité

Retour de l'ours dans les Pyrénées : une réussite encore fragile

31-03-2015 - 10:08

Le réseau Ours brun vient de livrer le bilan du suivi 2014. Bonne surprise, 31 individus ont été détectés l'année dernière dans les Pyrénées, ce qui constitue une belle croissance de la population.


Ne boudons donc pas notre plaisir : l'ours et les Pyrénées sont parfaitement adaptés l'un à l'autre, en voilà une nouvelle confirmation s'il en fallait. Les lâchers réalisés en 1996-97 et en 2006 sont une réussite, l'ours est bien de retour dans les Pyrénées.

En parallèle de cette augmentation de la population, notamment depuis 2006, les dégâts au bétail stagnent. La prédation due à l'ours en 2014 représentent toujours moins de 1% de la mortalité domestique dans les Pyrénées, grâce aux mesures de protection mises en place par les éleveurs et financés par l'Etat et l'Europe.
La cohabitation ours-élevage dans les Pyrénées est une réalité incontestable.


Pour autant, ces bons résultats ne peuvent faire oublier les menaces qui pèsent sur l'avenir de l'ours et que le Gouvernement s'obstine à négliger :
  • Les deux mâles isolés en Pyrénées Occidentales (Béarn, Navarre, Aragon) attendent toujours les femelles qui leur permettront d’y maintenir l’espèce. Sans lâchers rapides, l’ours y disparaîtra rapidement, ce qui constituerait une perte patrimoniale majeure.
  • La consanguinité menace le noyau central (Comminges, Couserans, Catalogne). Le nombre d’individus fondateurs de cette petite population reste trop faible. Si les effets ne sont (heureusement) pas encore visibles, ils viendront à coup sûr à moyen terme.

Les dernières études confirment la nécessité de renforcer au plus tôt les deux noyaux de population d’ours afin d’en garantir la pérennité.
Le Gouvernement ne peut se cacher derrière les bons chiffres pour ignorer ses responsabilités.
Ces bons résultats devraient au contraire l’encourager à poursuivre et amplifier une politique qui a fait ses preuves !

A noter :
  • 3 portées détectées en 2014, de 2 oursons chacune
  • Mort du mâle Balou et de l’oursonne Auberta
  • Première reproduction d’un autre mâle que Pyros depuis 1997 : Moonboots est le père de " Châtaigne " et " Gaïa, oursonnes de Hvala nés en 2013
  • Stabilité des dégâts : 128 attaques, 178 brebis, 1 ruche.
  • La densité de population d’ours dans les Pyrénées reste 5 fois inférieure à celle des Monts Cantabriques (Espagne)

Pour en savoir plus :


Ensemble, sauvons l'ours dans les Pyrénées. Adhérez et/ou faites un don à Pays de l'Ours - Adet