Une actualité

Pyrénées : le nombre d'ours augmente, les dégâts au bétail baissent

02-10-2015 - 11:21
Le dernier point officiel sur les dégâts d'ours dans les Pyrénées confirme la tendance à la baisse, alors que le nombre d'ours continue d'augmenter en Pyrénées Centrales.

La DREAL Midi-Pyrénées vient de rendre public le point sur les dégâts d'ours au 31 août 2015.
Bonne nouvelle : la tendance à la baisse observée ces dernières années se confirme et s'accentue même.

Alors que 6 nouveaux oursons ont été détectés cette année, le bilan au 31 août 2015 se limite à 79 brebis prédatées (elles étaient 135 en 2014, 258 en 2007).

Rappelons par ailleurs que
  • la mortalité due à l'ours représente moins de 1% de la mortalité globale de bétail en estive (l'essentiel étant causé par les chutes, les maladies, les parasites, les asticots, les autres prédations et vols ...)
  • l'ours n'est donc pas le principal problème de la filière agricole dans les Pyrénées
  • la présence de l'ours a permis de mobiliser d'importants moyens pour moderniser le pastoralisme et améliorer les conditions de vie et de travail des éleveurs et bergers en montagne.

Plus d'infos sur l'alimentation de l'ours ici


Pour en revenir au bilan 2015, il n'y a sans doute pas une seule et unique explication à cette baisse, mais il est clair que le développement des moyens de protection des troupeaux est déterminant dans ces bons résultats.
Il faut saluer le travail réalisé par les éleveurs et les bergers, ainsi que par les services de l'Etat et les associations, notamment la Pastorale pyrénéenne qui accompagne les éleveurs dans la mise en place des chiens de protection.


L'évolution du nombre de dégâts par ours et par an (courbe ci-dessous) confirme ce que nous expliquons depuis 20 ans : on peut travailler conjointement à la modernisation du pastoralisme et à la restauration des populations d'ours, dans l'intérêt de tous.



La question de la possibilité de faire cohabiter ours et élevage, longtemps débattue, ne se pose plus, cette cohabitation est maintenant une réalité sur le terrain.


Ce bon bilan n'empêche qu'il reste des marges d'optimisation, quelques estives sans protection concentrant la majorité des dégâts, et que l'effort doit être maintenu, les dégâts pourraient augmenter à nouveau en cas de relâchement des pratiques de protection.

Toutes les inversions de courbe ne sont pas souhaitables ...

Pour tout savoir sur l'ours, venez découvrir le livre "l'Ours brun Biologie et Histoire, des Pyrénées à l'Oural" à la Boutique du Pays de l'Ours !




Ensemble, sauvons l'ours dans les Pyrénées. Adhérez et/ou faites un don à Pays de l'Ours - Adet