Une actualité

Les observations particulières du suivi ours en 2010

12-04-2011 - 17:22
Voici un extrait du rapport annuel de suivi de l'ours qui fait état du comportement individuel d'ours équipés ou non d'émetteurs.

Observations particulières du suivi ours en 2010


 

Néré


Ce grand mâle a été repéré 7 fois de façon certaine, grâce à ses empreintes de pattes particulières et son génotype, sur les communes de Etsaut, Cette Eygun, Laruns, Urdos, Anso et Ochagavia, ce qui représente une large part de la zone à ours des Pyrénées occidentales. Une
piste de son gabarit a été repérée en Ossau en cours d'hiver, sur la vallée d'Ossau. Au cours du rut, nous avons noté des séjours fréquents en Ossau et sur Anso.

 

Cannellito


Nous disposons de 4 localisations fiables de cet ours sur la partie est du noyau occidental, autour de la limite Pyrénées Atlantiques - Hautes Pyrénées, Vallée d'Ossau, Val d'Azun. Deux cas de prédation sur un sanglier, du fait de cet opurs, ont été remarqués sur Aas (12 mai, Laruns) et Arnous (20 mai, Urdos). Il était présent de façon régulière sur Cauterets et Arrens du 28 février au 26 avril, puis il fut détecté en Aspe Ossau entre les 26 avril et mi-juin, puis de nouveau sur les Hautes Pyrénées à partir du 24 juin.

 

Aspe-Ouest (cul-pelé)


Cet individu a été repéré deux fois de façon fiable sur la commune d'Anso (Aragon) en début d'année, puis absence totale de données par la suite. Grâce à l'étroite collaboration entre les réseaux français, aragonais et navarrais, nous avons en vain, tout au long de l’année, procédé à
la recherche soutenue de cet ours.

 

Pyros


Âgé d’environ 22 ans, ce grand mâle a été observé 13 fois, au travers de photos ou vidéos automatiques, et détecté 20 fois grâce à la génétique entre les vallées de Couflens (09) / Bonabé (Catalogne) et Melles (31) / Canejan (Val d’Aran) soit environ 25 km entre les deux
secteurs. Il a aussi été observé, au moins à deux reprises, en période de rut, avec l’ourse Hvala. Les résultats des analyses génétiques nous permettent aussi de constater que son génotype est compatible, en tant que père, avec les génotypes des 4 oursons nés en 2010. Fait relativement rare cet ours a été observé par un naturaliste, une fois au mois de mai, sur la commune de Melles (31). La description, faite par le naturaliste, de ses marques auriculaires, a permis d’affirmer qu’il s’agissait bien de Pyros.

 

Hvala


11 photos ou vidéos automatiques et 29 échantillons (poils) ont permis d’identifier cette ourse en 2010. Les photos et vidéos nous ont permis de constater qu’elle était toujours suitée de ses deux oursons (Nheu et Noisette) au mois d’avril. De même, nous avons pu l’observer seule avec Pyros en période de rut (leurs marques auriculaires toujours présentes permettent de les reconnaître très facilement sur les photos et vidéos). Toujours grâce aux photos et vidéos, nous avons remarqué que Hvala présente un problème à l’œil gauche (ne brille pas de nuit avec l’infrarouge de l’appareil). Même s’il ne semble pas crevé, il est fort probable qu’elle ne voit que d’un œil. Son émetteur a cessé de fonctionner après le 5 juillet 2010.

 

Balou


Avant de se sédentariser tout l’été sur la commune d’Orgeix (09), ce mâle s’est beaucoup déplacé en période de rut. Il a notamment effectué une petite incursion dans les Corbières (11) au mois d’avril où il a réalisé quelques dégâts sur ruches et sur agrainoirs à maïs. Il est à
noter que son émetteur a cessé de fonctionner après le 19 avril 2010.

 

Sarousse


Après 9 mois sans nouvelles, cette femelle a été retrouvée grâce à un appareil photo automatioque, en Aragon, à environ 35 km de son territoire habituel. Les radiolocalisations effectuées par nos collègues aragonais jusqu’au 30 août (arrêt de l’émetteur) ont permis de mettre en évidence que Sarousse s’est sédentarisée sur la partie sud de la vallée de Bénasque ainsi sur la partie ouest du massif du Turbon. Les photos montrent que cette ourse n’est toujours pas suitée mais qu’elle est en très bon état physique.

 

Bambou


Née en 2007, cette fille de Hvala et de père slovène indéterminé, nous a fait la surprise de mettre bas de deux oursons à seulement 3 ans (accouplement à l’âge de deux ans). C’est un cas très rare car l’ours brun n’est théoriquement pas mature sexuellement avant l’âge de 3 / 4
ans.

 

Caramelles


Elle a donné naissance à deux nouveaux oursons. Le père compatible avec les génotypes des deux oursons n’est autre que Pyros qui est aussi le père de Caramelles. Le suivi régulier franco-espagnol de cette femelle et ses oursons a pu être réalisé principalement grâce aux appareils photo automatiques.

 

Nheu et Noisette


Ces deux subadultes ont été identifiés pour la première fois par la génétique en cette année 2010. Ces deux individus nés en 2009, dont la mère est Hvala, sont deux femelles dont le génotype est compatible avec Pyros en tant que père.

Ensemble, sauvons l'ours dans les Pyrénées. Adhérez et/ou faites un don à Pays de l'Ours - Adet