Raisons des réintroductions

Espèce protégée, l’ours brun est en voie de disparition en France et en Espagne.
La France dès 1984 prend des engagements au travers un plan de sauvegarde de l’espèce. En 1993, aux côtés de l’Espagne, elle s’engage auprès de l’Europe dans le cadre du programme Life « Conservation des vertébrés menacés dans les Pyrénées ». Des responsabilités qu’elle doit aujourd’hui assumer.

En sauvegardant l’ours brun,
ce n’est pas seulement un patrimoine naturel que nous protégeons ; c’est aussi un patrimoine culturel. L’ours n’est plus seulement une espèce sauvage. Il est un symbole, un emblème pour les Pyrénées. Son histoire est intimement confondue avec celle des hommes. Il est le garant d’une culture et d’une histoire encore vivantes.

D’un coté purement écologique, les grands carnivores, les prédateurs sont des indicateurs fiables de l’état de santé de l’environnement. Ils sont les premiers à disparaître lorsqu’il y a déséquilibre. La présence de l’ours est la preuve d’un environnement riche et diversifié. Un atout exceptionnel pour les Pyrénées.

Enfin, au delà de toute préoccupation environnementale ou culturelle, le retour de l’ours offre une image dynamique aux Pyrénées Centrales. Autour de ce projet, des hommes se fédèrent, proposent de nouvelles bases pour l’avenir et le développement de leurs vallées. Finalement, l’ours pose moins de problèmes qu’il ne pose de questions. C’est une nouvelle vision du territoire et du monde qui se fait jour.