Le point sur la population d'ours des Pyrénées (France - Espagne - Andorre)


Synthèse du rapport "Suivi de l'ours brun dans les Pyrénées françaises - 2018"
Réseau Ours brun - Equipe Ours de l'ONCFS


1. Aire de présence - Carte & synthèse


Aire de présence de l'ours dans les Pyrénées - 2018. Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

2. Effectif détecté en 2018


En 2018, sur l’ensemble des Pyrénées, l’effectif minimum détecté est de 40 ours :
  • 4 ours en Pyrénées Occidentales (Béarn, Navarre, Aragon)
  • 36 ours en Pyrénées Centrales (Comminges, Couserans, Val d'Aran, Catalogne).

----

Faites connaissance avec chacun des ours grâce à notre trombinoscope !

Envie d’un souvenir ? Besoin d'un cadeau ? Venez visiter la boutique du Pays de l’Ours. Découvrez par exemple les authentiques moulages des empreintes des ours lâchés dans les Pyrénées !

----

3. Evolution de la population



Evolution des effectifs minimum d'ours détectés dans les Pyrénées depuis 1995



4. Structure de la population - 2018


 
Oursons de l'année
 

Subadultes*
 

Adultes
 

Total
 
Femelles Mellous New18-04
New18-11
New18-13
New18-18
Aran
Bambou
Boavi
Callisto
Caramelles
Caramellita
Chataigne
Claverina
Fadeta
Fosca
Nheu
Plume
Réglisse
Sarousse
Sorita
20
Mâles New18-14
New18-15
New18-16
Blizzard
Cachou
Esmolet
Flocon
New18-10
New18-17
Nougat
Rodri
Sardo
Boet
Bonabé
Cannellito
Goiat
Néré
Pélut
Pépite
19

Indéterminés
 

1 ourson indéterminé
 


 
 
1

Total


 5 (17%)


13 (34%)
 

22 (49%)


40 (100%)


*en dessous de 3 ans pour les femelles et de 5 ans pour les mâles (sauf si reproduction + précoce).

----

 

Venez vite découvrir les vidéos de ces magnifiques rencontres !

----

5. Reproduction - naissances

 
Deux portées de jeunes de l’année ont été détectées en 2018 :
  • Une de l’ourse Nheu : 3 oursons mâles, détectés à plusieurs reprise. Leur père est Pépite.

  • Une de l'ourse Châtaigne : 2 oursons (dont l'oursonne Mellous, retrouvée seule le 5 juillet à Fos et morte quelques jours plus tard). Leur père est Boet.

En 2018, au vu du faible nombre de portées détectées ainsi que de la non détection de certaines femelles adultes (ex : Hvala, Gaïa), il est possible que le nombre de femelles suitées soit sous-estimé.

----

Cliquez pour en savoir plus sur le comportement des ours des Pyrénées ou sur la reproduction.

----

6. Arbre généalogique

La mise en forme et la lecture de l'arbre généalogique des ours devient complexe (ce n'est pas qu'une mauvaise nouvelle ...).

Les cadres colorés précisent le père (par exemple, en orange : Pyros). On note une diversification croissante, avec notamment la place prise par le jeune mâle Pépite (en violet).

 

Arbre généalogique de la population d'ours dans les Pyrénées. Cliquer sur l'image pour l'agrandir

7. Survie des jeunes


  • En 2018, un seul ours a été trouvé mort. Il s’agit de l’oursonne Mellous.
  • L'ourson de Châtaigne né en 2017 est considéré disparu, sa mère ayant eu une nouvelle portée en 2018.
  • 5 individus sur 9 nés et détectés en 2017 ont été repérés en 2018.

 

8. Mortalité, disparitions & non-détections



Trois ours sont considérés disparus :
  • Gribouille, non détecté depuis 2016.
  • Pyros, non détecté depuis le 04 avril 2017 alors qu'il était repéré plus de 50 fois par an.
  • l’ourson de Châtaigne né en 2017.

11 ours n’ont pas été détectés en 2018 mais ne sont pas considérés disparus car repérés en 2017 :
  • 4 femelles adultes : Bulle, Gaïa, Hvala et Isil.
  • 7 subadultes :
    • 2 femelles : Beret, New17-02
    • 4 mâles : Fifonet, New18-03, New18-06, Tuc ;
    • 1 ourson d’Isil de sexe indéterminé né en 2017 (non identifié par la génétique).
 

9. Évènements marquants 2018

  •  L’aire de répartition totale est estimée à 7 400 km², soit une augmentation de 2 400 km² par rapport à 2017.
  • Les deux zones de présence sont une seule grande zone de présence.
  • Le vieux mâle Pyros est considéré comme disparu.
  • Deux femelles ont été lâchées à l'automne 2018 en Béarn.
  • La diminution d'effectif détecté par rapport à 2017 peut être tempérée, plusieurs facteurs pouvant l’expliquer :
    •  la pression d’observation (fréquence des relevés des appareils photos automatiques et des pièges à poils associés, prospection avec chiens de détection) a été moins importante qu’en 2017, de part et d’autre de la frontière, à cause de diverses opérations annexes.
    • Il est aussi possible que certaines femelles suitées n’aient pas été détectées du fait de leur discrétion.
    • des jeunes mâles en phase de dispersion ont pu se déplacer vers de nouveaux secteurs dépourvus de suivi systématique.
Les données de l'année 2019 nous permettront sans doute d'y voir plus clair.

 

10. Perspectives 2019


En 2019, 13 à 17 femelles peuvent potentiellement avoir des oursons, dont
Bambou, Boavi, Callisto, Caramelles, Claverina, Fadeta, Gaïa, Hvala, Nheu, Réglisse, Sarousse et Sorita.
Il est toutefois certain que toutes n'en auront pas et on peut raisonnablement espérer 5 à 9 portées.
Les oursons 2019 sont nés lors de l'hiver 2018-2019, mais ils ne pourront être repérés qu'à partir du printemps, et jusqu'en 2020.


11. Pour en savoir plus

Vous pouvez télécharger le rapport 2018 complet du réseau Ours Brun (PDF - 2,7 Mo - 50 pages)

----
Si vous souhaitez recevoir toutes les dernières actus :



----