Les oursons nés dans les Pyrénées en 2019


Sorita et ses 2 oursons


 

L’ourse Sorita suitée de 2 oursons a été la première portée détectée de l’année 2019. Grâce à son collier GPS, elle a pu être observée à distance dès le 17 avril sur la commune de Sazos (65). Divers éléments de terrain (empreintes, observations directes, génétique) permettent d’avancer que l’ours mâle Néré est à l’origine de la disparition de ses 2 oursons début mai.

Isil et ses 2 oursons



L’ourse Isil et ses 2 oursons ont été détectés en plusieurs étapes. La découverte de l’ourson orphelin mâle Douillous le 10 juin sur la commune de Couflens (09) a permis, dans un premier temps, d’identifier indirectement ses parents grâce aux analyses génétiques réalisées sur des prélèvements de poils de l’ourson. Le 8 juillet, toujours sur la commune de Couflens (09), une ourse est observée suitée d’un seul ourson. L’hypothèse qu’il puisse s’agir de l’ourse Isil et d’un 2ème ourson a pu être confirmée, bien plus tard.

Caramelles et ses 2 oursons




Caramelles et ses 2 oursons New19-03 (mâle) et New19-04 (femelle) ont été repérés pour la première fois par la photo automatique le 12 juin sur la commune de Seix (09). Elle est très probablement la femelle suitée qui a effectué une charge d’intimidation (sans contact physique) sur un randonneur 40 minutes après cette photographie et à 600 m de distance de l’emplacement de la caméra automatique.

Bambou et ses 2 oursons




La détection de Bambou suitée de 2 oursons repose essentiellement sur 2 observations directes le 1er juin dans le Val d’Aran. Elle a été reconnue grâce à sa marque claire sur le cou.

Fadeta et ses 2 oursons




Fadeta, comme sa mère Bambou, a été repérée uniquement par une observation directe dans le Val d’Aran. Aucun des deux oursons n’a pu être identifié par la génétique. Comme pour les oursons de Bambou, au vu des observations réalisées pendant le rut au printemps 2018, il est possible que Goiat ou Néré, voire Cachou, puisse être leur père.