Une actualité

Les associations porteront plainte et demandent le remplacement de l’ours abattu en Ariège

10-06-2020 - 11:06
Les associations condamnent le braconnage par balles d’un ours en Ariège annoncé par Elisabeth Borne ce 9 Juin 2020 et déposeront bien entendu plainte pour destruction d’espèce protégée, acte passible de 3 ans de prison et 150 000 € d’amende.
Ce nouveau pas franchi dans la violence s’inscrit dans un contexte d’impunité des opposants à l’ours radicaux et violents que nos associations dénoncent depuis des années.

Il n’est pas admissible dans un état de droit que certains cherchent à imposer par la violence un point de vue qu’ils n’ont pas réussi à faire valoir par les voies démocratiques et légales.

Au-delà de la plainte que la Ministre de la Transition Ecologique a déjà annoncée, nous lui demandons de confirmer dès maintenant que l’Etat respectera son engagement de remplacer rapidement tout ours mort de cause humaine et procédera donc à un lâcher pour compenser ce tir illégal et inacceptable.

La réaction de l’Etat doit être claire et ferme : condamner et réparer.
L’Etat doit montrer sa détermination dans ce dossier, y renoncer reviendrait à donner raison aux braconniers.
 
Associations signataires : Pays de l'Ours - Adet, Ferus, Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), FIEP Groupe Ours Pyrénées, France Nature Environnement (FNE), Comité Ecologique Ariégeois (CEA), Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), France Nature Environnement - Hautes-Pyrénées (FNE65), France Nature Environnement Midi-Pyrénées (FNE MP), Conseil International Associatif pour la Protection des Pyrénées (CIAPP).
 
 
 
 
 
 
 

Ensemble, sauvons l'ours dans les Pyrénées. Adhérez et/ou faites un don à Pays de l'Ours - Adet